Toque-Toc

Toque-Toc en quelques mots

Toque-Toc, c’est un nouveau service qui vous livre de délicieux plats faits maison à votre domicile dans les communes de Hamoir, Durbuy, Aywaille, Comblain et Ferrières en Belgique.

Toque-Toc en questions

D’où te vient ce projet de livrer des plats faits maison à domicile ?

Je savais que je voulais travailler dans la cuisine, mais à la base, je ne savais pas vraiment vers quoi me tourner, car j’aime autant cuisiner le sucré que le salé. J’ai pensé un moment à ouvrir un salon de thé en ville et y faire de la petite restauration. Mais les loyers coûtent vraiment très chers et c’est difficile de trouver un établissement bien placé à un prix abordable. Avec mon compagnon, on a donc réfléchi à une autre solution. On souhaitait finalement rester à la campagne. Mais j’avais peur de ne pas avoir assez de passage, de visibilité, de monde tout simplement. Un jour où j’avais peu de temps pour préparer le souper, j’ai voulu commander un plat quelque part. Et je n’ai rien trouvé… C’est là qu’on s’est rendu compte du manque qu’il y avait chez nous à ce niveau. À part des frites ou une pizza (et j’adore les frites et les pizzas, mais pas trop souvent), difficile de trouver autre chose, et impossible de se faire livrer à domicile.
Étant développeur web, mon compagnon m’a proposé de concevoir un site Internet où les gens pourraient commander et payer des plats en ligne et se les faire livrer à domicile. L’idée me plaisait et j’ai décidé de préparer des plats faits maison avec des produits majoritairement locaux afin de mettre en avant les petits producteurs de notre belle région. Pendant plusieurs mois, on a transformé une cave de la maison en atelier. La cuisine est enfin installée, et l’inauguration de Toque-Toc aura lieu le 2 juin ! Je tiens à préciser que nous avons réalisé tout cela avec l’aide de Créa-job à Hotton, une couveuse d’entreprise qui me soutient depuis le début dans le développement de mon projet.

Qu’est-ce qui caractérise ta cuisine ?

Selon moi, la base d’une bonne cuisine, c’est les épices. Si l’on n’épice pas suffisamment ou pas correctement un plat (c’est-à-dire en équilibrant les saveurs), ça n’a aucun goût, c’est fade ou incohérent. J’apporte un point d’honneur à utiliser des épices de qualité dans mes plats. Dans chacune de mes recettes, vous retrouverez au minimum 3 ou 4 épices différentes. C’est ce qui, je pense, caractérise ma cuisine. ☺

En fonction de quoi seront sélectionnés les ingrédients du menu de la semaine ?

Tous les samedis matin, je vais faire mon stock en me rendant principalement chez les petits producteurs. Je composerai mon menu en fonction des produits de saison et de qualité qu’ils me proposeront. Généralement, c’est quand je vois les aliments que la recette me vient en tête et que je crée mon plat et donc, mon menu.

Est-ce qu’il y en aura pour tous les goûts et toutes les contraintes alimentaires (végétariens, sans gluten, …) ?

Dans un premier temps, le menu de la semaine ne pourra être modifié, car tous les plats sont cuisinés le matin et doivent être réservés avant 16h00 pour être livrés le soir-même. Je suis seule en cuisine et je ne peux donc pas (pour une raison de temps) modifier mon menu avec des contraintes « sans gluten », « sans lactose », « vegan », etc. Par contre, il est possible de me faire part de ces contraintes lors d’une commande à la carte (48h à l’avance), car ça me laisse le temps de me retourner et adapter mes plats. Mais je ferai au mieux pour essayer de contenter un maximum de personnes.

Quels sont les aliments que tu préfères travailler ?

Je n’ai pas vraiment d’aliments préférés. Par contre, je ne travaille pas le foie gras et le homard… Simplement par conviction et respect de l’animal. Respecter ses valeurs, c’est se respecter soi-même et c’est indispensable pour être bien avec ce qu’on fait.

T’es plutôt Joël Robuchon ou Philippe Etchebest ?

Question difficile ! Mais je pencherais plutôt pour Etchebest. Une bonne cuisine est une cuisine du cœur et je cuisine par passion. Je suis perfectionniste et je ne sors jamais un plat qui ne me satisfait pas. J’aime la fine cuisine et j’adore aller dans des restaurants gastronomiques, mais ce qui m’importe le plus, c’est le goût. Un plat très simple peut être excellent s’il est bien réalisé et goûteux.

Et qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour la suite ?

Que Toque-Toc marche bien sûr ! J’aimerais toucher le plus de monde possible et être reconnue pour la cuisine que je propose. Car, même si je n’ai pas suivi d’études dans l’Horéca, je cuisine depuis toujours avec passion et je ne laisserai jamais tomber. J’entends beaucoup de gens dire que « ce n’est pas juste » pour ceux qui ont un accès (les lois ont beaucoup changé ces derniers temps). Mais ne tient qu’à ceux qui ont un accès de se bouger et se donner les moyens de réussir. Apprendre son métier de manière autodidacte pendant des années et prouver qu’on sait ce qu’on fait devrait avoir autant de valeur que le diplôme que l’on reçoit après 3 ans d’études, et ce dans bien des domaines. Enfin je m’éloigne, mais c’était important pour moi de le souligner.  En tout cas, je ne lâche rien et qui sait, peut-être qu’un jour, j’ouvrirai mon petit restaurant ! ☺

Toque-Toc en images

© Toque-Toc
© Toque-Toc

 

© Toque-Toc

Toque-Toc sur le web

Envie d’en savoir davantage sur Toque-Toc ou de faire appel à ce service de livraison à domicile made in Belgique ? Vous pouvez vous rendre son site Internet !
Si vous voulez suivre son évolution et, qui sait, un jour manger dans son restaurant, vous pouvez d’ores et déjà aimer sa page Facebook !

Ne partez pas si vite, nous avons d'autres talents et projets à vous présenter !