Sow Ay

Sow Ay en quelques mots

Je suis un esprit créatif qui se cache sous un hoodie avec de la musique à fond dans le casque. Mon temps est passé à dessiner sur des sujets pas très drôles comme les maladies mentales ou à tambouriner sur ma batterie.

Sow Ay en questions

Pourquoi « Sow Ay » ?

C’est tout simplement tiré de mon nom/prénom. J’aime également beaucoup la sonorité « so why » qui représente bien le fait que je me pose trop de questions.

Qu’est-ce qui t’a amené à prendre ton crayon pour extérioriser ton mal-être ?

J’ai toujours eu du mal à exprimer ce que j’avais en tête par des mots. Le dessin est bien plus simple pour moi. Depuis enfant, je dessine et me cache derrière mes personnages. Au début mes BD étaient plutôt comiques, avec de l’humour un peu noir pour faire rire mes amis. C’est devenu un peu plus sombre ces 5 dernières années, dans mes années post-bac où toutes les écoles d’art m’ont refusé et où j’ai enfin osé publier des créations très personnelles. J’ai commencé en dessinant un fantôme qui me hantait. Et avec le temps et pas mal de passages chez divers médecins et psy, j’ai pu mettre un nom sur ces fantômes. Anxiété sociale, anxiété généralisée, dépression, dysthymie, trouble panique. Ça a été un immense pas en avant. L’impression d’avoir une vraie maladie et pas simplement un manque de positivité ou quelque chose que je m’imagine (comme les clichés le reprochent souvent).

Que souhaites-tu apporter aux gens à travers tes dessins ?

Premièrement, je fais ça pour me vider la tête. J’espère contribuer à briser les tabous sur ces sujets en permettant aux gens de mieux comprendre ce qu’il peut y avoir dans la tête de quelqu’un qui souffre d’anxiété, de dépression ou de maladie mentale. Et depuis récemment, j’ai pu réaliser que mes dessins apportaient aide et soutien à certaines personnes. Certains m’ont même dit que je leur avais sauvé la vie. C’est dingue ! J’espère continuer à les aider !

As-tu en projet de publier une bande dessinée réunissant toutes tes illustrations ?

J’en ai déjà auto-édité une première, « Music > All » sur le thème de la musique qui est dispo sur mon shop. Mais sur mes projets récents, c’est un grand oui ! Comme je travaille principalement en anglais, j’aimerais beaucoup éditer aussi bien à l’international qu’en France. Et pourquoi pas dans d’autres langues si l’occasion se présente. Mais l’édition à l’international est assez difficile, il faudra avant cela que je trouve un agent.

T’es plutôt Photoshop ou Illustrator ?

Plutôt Photoshop. Mais j’adore aussi Illustrator pour des illus bien propres ou des morceaux de dessins que j’intègre ensuite sous Photoshop.

Mets-tu ton talent de dessinateur au service d’autres projets ?

Je travaille en freelance depuis quelques années. J’ai eu l’occasion de travailler sur pas mal d’affiches, des maquettes de CD, design de t-shirts, et de participer à pas mal d’expositions, en solo ou non. J’espère pouvoir continuer sur cette voie, j’adorerais aussi travailler sur des covers de livres !

Et qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour la suite ?

Que mon travail en freelance m’amène à vivre de mon travail et de continuer à publier des dessins pour continuer à aider les gens !

Sow Ay en images

© Sow Ay
© Sow Ay
© Sow Ay
© Sow Ay
© Sow Ay
© Sow Ay
© Sow Ay

Sow Ay sur le web

Parce qu’il est grand temps que les troubles mentaux ne soient plus un sujet tabou, n’hésitez pas à partager les dessins de Sow Ay autour de vous, s’ils peuvent apporter un peu de lumière à ceux qui vivent dans le noir malgré eux.
Pour comprendre, découvrir et peut-être vous sentir moins seuls (ou si vous êtes éditeur), retrouvez son univers sur son site Internet, sur Facebook, et sur Instagram.

Ne partez pas si vite, nous avons d'autres talents et projets à vous présenter !